Le blog du PS de Saint-Mandé

22 novembre 2013

Le troisième numéro de « Saint-Mandé socialiste » a paru

SMS3

Distribué dimanche dernier au marché Tourelle et bien accueilli par les Saint-Mandéens (malgré l’arrivée du froid !), le troisième numéro de notre journal de section est disponible en ligne, en version PDF, par le lien ci-dessous.

ST-MANDE Socialiste 3 web

Bonne lecture à tous.

29 mai 2009

Valérie Pécresse joue l’intimidation

Filed under: Education,Parole aux militants — PS-Saint-mande @ 8:31

Malgré les articles provocateurs du Figaro titrant « Les universités sortent de la crise » ou « La Sorbonne libérée », ce sont bien les AG qui, en votant une pause tactique du mouvement pour permettre la validation de l’année, ont fait la preuve de leur sens des responsabilités.  C’est bien le gouvernement qui, en choisissant dès le départ de refuser toute discussion sérieuse, a consciemment pris le risque de sacrifier un semestre (qui, n’en déplaise à Mme Pécresse, ne peut plus guère être « rattrapé ») et ainsi de mettre en péril l’avenir d’une génération d’étudiants. Le gouvernement, comme à son habitude, joue la carte de la désinformation via les médias, martelant aux Français que seule une minorité anarchiste et d’ultra-gauche poursuit le mouvement. Pour autant, la mobilisation massive des étudiants, de présidents d’universités et de la grande majorité des enseignants-chercheurs a montré que les militants anti-LRU sont de tous les âges et proviennent de tous bords politiques.

Reste donc la technique de l’intimidation personnelle. La semaine dernière, le ministère a menacé de démettre de ses fonctions le président de Paris IV, George Molinié, et de placer l’établissement sous tutelle en nommant un administrateur chargé de faire passer les examens sous protection policière. M. Molinié a notamment été sommé de prélever une part des salaires des grévistes et BIATOSS. Précisons que la mise sous tutelle est généralement utilisée en cas de grave incapacité à gouverner pour cause de troubles psychologiques ou moteurs importants. Certains médias se sont donc déchaînés contre cet universitaire, linguiste reconnu, le traitant de « pitre » et autres qualificatifs du même ordre. Il serait depuis quelques jours sous le coup d’un redressement fiscal…

Face à cette stratégie d’agression délibérée et d’attaque ad hominem, il est primordial de préserver le solidarité et l’unité d’un mouvement désormais profondément enraciné et qui, en démontrant sa capacité à résister aux pressions  et à démasquer les manoeuvres du ministère, est en train de se donner les moyens de durer.

7 février 2009

Suicide et précarité : ne mettons pas tout sur le dos de la crise !

Filed under: Parole aux militants — PS-Saint-mande @ 1:16

La crise n’a pas attendu l’automne 2008 pour les plus démunis. Nos concitoyens les plus fragiles disent : « La crise, pour nous, c’est tous les jours ! ».

A l’occasion de la journée nationale de prévention du suicide, le 5 février,  un rapport est venu montrer la corrélation entre suicide et précarité. Des reportages TV nous ont expliqué que la crise, la perte d’un emploi, la spirale des dettes, font basculer dans la dépression certains de nos concitoyens jusqu’à parfois les conduire à commettre l’irréparable. C’est une réalité très dure.

N’oublions pas tout de même que dans le même temps,  d’autres parmi nous commettent l’irréparable pour des raisons qui n’ont rien à voir avec la crise. Avons-nous déjà oublié les défenestrations de locataires expulsés ou celles de personnes sans papiers, au moment de l’arrivée des forces de l’ordre ?

Il serait faux de tout mettre sur le dos de la crise. Il y a aussi des politiques publiques du logement et de l’immigration qui poussent nos concitoyens au désespoir.

Evelyne

15 octobre 2008

Remarques personnelles sur l’actualité…

Filed under: Economie - Emploi - Fiscalité,Parole aux militants — PS-Saint-mande @ 8:53

La crise financière :

Je suis quand même surpris de la réaction rapide (et heureusement) des dirigeants de nos états pour sauver les banques ; pour sauver le système financier. On trouve des milliards et milliards et encore des milliards, sans contrepartie (ou très peu) à mettre à la disposition de dirigeants financiers qui ont prouvé leur incompétence…

Quelle énergie pour la sauvegarde de l’économie, je suis impressionné. Mais comment ce fait-il qu’on ne trouve pas cette même énergie pour la sauvegarde de l’être humain : les sans-abris, les démunis qui se nourrissent grâce à nos poubelles, les enfants sans avenir,  les victimes des colères naturelles (Tsunami, tremblements de terre, ouragan, etc), dans ce cas on fait appel à la générosité des  « gens » et même les plus démunis n’hésitent pas à donner quelques euros, c’est la solidarité ; ce que semblent ignorer les « grands » de ce monde en tout cas pour le genre humain.

Par ailleurs, je ne peux m’empêcher de dire  : quelle chance d’avoir un système de répartition pour nos retraites ! Le régime par répartition protège les retraités français des effets de la crise financière, alors que le système de capitalisation à l’américaine, parfois montré en exemple, rend très vulnérables leurs homologues américains. Dans ce système de capitalisation, chaque actif prépare sa propre retraite grâce à son épargne, placée, via des fonds de pension, sur les marchés financiers… Et les reportages télé, nous montrent des retraités américains recherchant du travail car leur revenu de retraite est en chute libre ne leur permettant plus de vivre…

Le sifflement de la Marseillaise hier :

Cela me perturbe, me choque mais je me pose des questions : Que sifflent-il exactement ? La France ? Son passé colonialiste ? Sa politique envers les français d’origine étrangère ? Sa politique d’immigration ? Le texte de l’hymne national un peu trop guerrier (Qu’un sang impur Abreuve nos sillons !) ?

Doit-on annuler le match ? Encore une fois je ne sais pas, ne risque-t-on pas au contraire d’amplifier une situation de haine ?

Alors que faire ? Et si on commençait à essayer de comprendre cette réaction. Si on demandait à ces spectateurs d’expliquer leur sifflement ; on aurait peut être des surprises… Et si on leur demandait ce qu’ils proposeraient eux pour changer ce climat de haine ; on aurait peut être des surprises…Bref un travail de réflexion en leur demandant de participer (j’aime ce mot…).

Martial

—————————————

10 octobre 2008

Un message de RESF…

Filed under: Libertés publiques - Justice - Egalité,Parole aux militants — PS-Saint-mande @ 11:43

 

Une pétition est lancée en ligne :

Pour le retrait de la réforme ministérielle qui modifie les conditions d’intervention de la société civile dans les centres de rétention administrative!

Nous signataires, à la suite de nombreuses associations, exprimons notre préoccupation concernant le contenu du décret du 22 août 2008 et de l’appel d’offres consécutif qui modifient les conditions d’intervention dans les centres de rétention administrative (CRA) quant à l’aide à l’exercice des droits des étrangers.

La mission telle qu’exercée jusqu’à ce jour par la Cimade auprès des étrangers retenus dans les CRA afin « de les informer et de les aider à exercer leurs droits » sera remise en cause par ces nouvelles dispositions :

  • la réforme dénature la mission car l’assistance à l’exercice effectif des droits des personnes retenues est désormais réduite à une seule mission d’information ;
  • l’émiettement de cette mission contrarie toute observation, analyse et réaction d’ensemble sur la situation prévalant dans les centres de rétention. Il entrainerait, outre une inégalité de traitement,  une réduction de la qualité de l’aide apportée aux étrangers ;
  • l’ouverture de cette mission par voie d’appel d’offres de marchés publics à des opérateurs autres que les associations spécialisées menace l’exercice des droits fondamentaux des personnes  retenues ;
  • l’exigence de neutralité, de discrétion et de confidentialité revient à entraver toute parole publique de témoignage et d’alerte sur certaines situations contraires au respect des droits  fondamentaux.

 Cette volonté d’entraver l’action de la société civile est d’autant plus inquiétante qu’elle intervient  dans un contexte marqué par une politique du chiffre en matière d’éloignement des étrangers et les  menaces contenues dans la directive « retour » adoptée par le Parlement européen.

Nous, signataires, considérons que, telle qu’elle est envisagée, la réforme des conditions d’intervention en rétention n’est pas acceptable.

Nous exigeons du gouvernement de renoncer à sa réforme.

Nous demandons au gouvernement d »engager une concertation avec l’ensemble des organisations qui dans notre pays sont attachées au respect des droits des étrangers.

Pour en savoir plus et signer la pétition :

http://placeauxdroits.net/

http://placeauxdroits.net/petition2/?petition=5

——————————————————–

8 octobre 2008

Remarques personnelles et rapides sur la crise…

Filed under: Economie - Emploi - Fiscalité,Parole aux militants — PS-Saint-mande @ 10:10

Les gouvernements viennent au secours des banques et bientôt peut être au secours des entreprises… Quand on dit les gouvernements, ce sont les états qui vont intervenir avec quel  argent ? Le nôtre, le vôtre. L’état c’est nous ! On parle bien d’ailleurs ici ou là de nationalisation…

Mais que se passera-t-il quand la situation sera meilleure (peut être pas demain mais après-demain), que les banques regagneront de l’argent car avec le nôtre on les aura sauvées… On redonnera tout cela au privé, à quelques grandes familles.

Et nous, pour les banques,  dès qu’on aura  un petit loupé de quelques euros nous serons comme aujourd’hui  largement pénalisés, sanctionnés de notre mauvaise gestion passagère … de quelques euros. On ne pardonne rien aux plus petits

Et comment les entreprises en difficulté vont s’en sortir (certes elles ne sont pas à l’origine de ce qui va leur arriver) eh bien ne nous trompons pas on va encore demander aux salariés quel qu’il soit, même les plus démunis, de travailler encore plus pour peut être gagner moins ; voire leur demander de quitter l’entreprise pour la sauvegarder (licenciement). Mais encore une fois  sommes nous les responsables de cette crise ?

Il est impératif que les citoyens aient  plus de pouvoir sur la gestion de ce qui est quand même notre existence ! Il faut que l’état freine le libéralisme et de nouveau prenne conscience de la nécessaire régulation (imposer des règles citoyennes !). Contrôlons ces organismes financiers dont leur gestion influe tellement sur la vie d’êtres humains. Contrôlons aussi ces entreprises qui, pour leur sauvegarde, penseront seulement à « jouer » sur le coût des ressources humaines risquant de mettre en faillite la vie de milliers d’être humains, de milliers de familles.

Certes ces propos sont de gauche, je suis au parti socialiste… normal. Mais soyez persuadés que d’un côté on pense essentiellement à Economie, Finance, Profit et de notre côté on pense aussi être humain et de plus en plus d’ailleurs.

Soyons vigilants à ce qui va arriver, à ce qui va nous être demandé ! Préparons nous, si nécessaire à nous battre… avec les seules armes de la démocratie… Ce qui d’ailleurs permettrait d’éviter dans un moment de colère générale d’utiliser d’autres armes…

Martial      

31 août 2008

Le mandat unique des parlementaires, où en est-on ?

Filed under: Parole aux militants,PS — PS-Saint-mande @ 19:32

De nombreux militants socialistes ont à cœur la mise en place du principe du mandat unique des parlementaires (Député/e, Sénateur/trice, Député/e Européen). Certains de nos élus respectent déjà ce principe. Certaines contributions l’ont repris dans les propositions.

Un groupe de militants souhaite qu’un texte  traitant de ce principe soit repris dans nos statuts :

« Le parti Socialiste applique le mandat unique parlementaire. En conséquence tout(e) candidat(e) membre du parti prend par écrit, avant la ratification de sa candidature, l’engagement sur l’honneur de remettre sa démission de ses autres mandats électifs après son élection au parlement national ou européen ».

Pour cela ces miltants font appel à la procédure de « Consultation directe des adhérents » conformément à l’article 6.11 des statuts :

« Sur proposition du(de la) Premier(e) Secrétaire du Parti, du Bureau national, de 35 fédérations ou à la demande d’au moins 15% des adhérents (par rapport au nombre arrêté au 31 décembre de l’année précédente), le Conseil national peut décider, après en avoir débattu sur le fond et à la majorité qualifiée des deux tiers de ses membres, d’organiser une consultation directe des adhérents en leur soumettant une question rédigée simplement. Le Conseil national fixe les modalités de discussion collective et d’organisation des votes en découlant. »

Vous pouvez signer, si vous le souhaitez, l’appel  par le lien ci-après :

http://www.pourlemandatunique.net/

C’était pour votre information de la part de Maithé.

Martial

Un bon article à lire…

Filed under: Parole aux militants,PS — PS-Saint-mande @ 9:41

Enfin un article qui parle du travail effectué à La Rochelle…

Enfin un média qui met en avant autre chose que la valse des petites phrases…

Sur des journées de travail la majorité des médias ne se contentent que de récolter des petites phrases entendues  à la sortie d’un resto, sur un bout de trottoir, etc etc. Seuls ceux qui creusent un peu plus l’actualité peuvent avoir des informations intéressantes.

Ah j’oubliais l’article : http://www.rue89.com/blog-ps/le-ps-fustige-le-bilan-economique-de-nicolas-sarkozy

Bon dimanche

Martial

24 août 2008

Pouvoir d’achat : 82 % des Français ne font pas confiance au gouvernement

Filed under: Economie - Emploi - Fiscalité,Parole aux militants — PS-Saint-mande @ 9:08

A l’heure où s’accroît la menace d’une récession de l’économie française, qui diminuerait encore un peu plus les marges de manœuvre du gouvernement, un sondage à paraître dimanche 24 août dans Dimanche Ouest-France traduit l’inquiétude croissante des Français sur la question du pouvoir d’achat. Selon cette enquête réalisée par l’IFOP, seuls 33 % d’entre eux se disent « optimistes » quant à leur avenir, soit une baisse de 20 points par rapport à une enquête similaire conduite en décembre 2007.

Sur sept thèmes soumis aux sondés, le gouvernement n’obtient la confiance de la majorité que dans deux cas : « la lutte contre l’insécurité » (61 %) et la « protection de l’environnement » (55 %). Outre le pouvoir d’achat (82 % des français ne font pas confiance au gouvernement), les Français ne croient pas en l’action du gouvernement dans des domaines aussi variés que « la lutte contre la pauvreté et l’exclusion » (72 % contre 28 %), « la lutte contre le chômage » (62 % contre 38 %), « la baisse des impôts » (71 % contre 27 %) et « l’intégration des personnes issues de l’immigration » (59 % contre 40 %).

Propos de Martial :

Ces chiffres trouvés sur le site du Monde montrent à quel point les déçus sont nombreux, à quel point les français semblent désabusés entraînant un manque de confiance général des politiques.

Le « moi-je » de M. Sarkosy pendant la campagne électorale et son charisme médiatique ont fait croire aux français que le sauveur était arrivé. Mais hélas erreurs, incompétences et « clientélisme » ont révélé la vraie nature du Président ainsi que de ses ministres.

Mais cette situation rend les français sourds aux possibilités de changement que proposent les socialistes. Le PS n’est pas inaudible ; les français n’écoutent plus, ne s’intéressent plus. Ils restent arrêtés sur quelques informations justes ou erronées entendues ici et là. Et pourtant quand on lit les différentes contributions présentées aux adhérents du PS, il est évident que la richesse des idées, des volontés pour un réel changement est là ! Que toutes ces contributions, en complet accord avec les principes du Parti Socialiste (Le Parti socialiste plonge ses racines dans la tradition de l’humanisme et dans la philosophie des Lumières) , mettent en avant l’être humain, l’environnement bref la vie avant cette économie actuellement au service des puissants de ce monde.

Certes il y a des différences perceptibles dans les contributions et (heureusement sinon il n’y aurait pas débat) mais les fondements du socialisme moderne au service de l’être humain se retrouvent dans ces contributions. Je rappelle ci-dessous l’article 2 de la déclaration de principe du Parti Socialiste :

L’égalité est au cœur de notre idéal. Cette quête n’a de sens que par et pour les libertés. Egalité et liberté sont indissociables. Aux injustices et aux violences du monde, l’idée socialiste oppose un engagement pour une humanité libre, juste, solidaire et respectueuse de la nature. Elle porte un message universel, dès lors qu’il s’agit de défendre les droits fondamentaux de chacun et de tous. Pour les socialistes, ces objectifs ne peuvent être atteints à partir du fonctionnement spontané de l’économie et de la société. La redistribution permanente des ressources et des richesses est nécessaire pour donner une réalité à l’égalité ses droits, offrir à chacun les chances de conduire sa vie, et réduire les écarts de conditions.

Ah si nous pouvions encore être plus nombreux à participer à la propagation, la diffusion de nos idéaux.

Ah si nous pouvions accueillir, dans nos débats, tous ceux (même non socialistes) qui dans leur combat (associatifs ou autres) de chaque jour prouvent leur adhésion à nos principes.

Ah si……

——————————-

20 août 2008

10 soldats français morts, pourquoi ?

Filed under: International,Parole aux militants — PS-Saint-mande @ 9:23

Les premières réactions du PS :

Julien Dray, porte-parole, dans un communiqué : « Nous nous inclinons devant la mémoire des soldats tombés au combat, et sommes solidaires de tous les militaires français actuellement engagés sur des terrains d’opération extérieurs difficiles.« 

François Hollande, premier secrétaire, dans un communiqué : « Quels sont les buts de cette guerre ? Combien de forces faudra-t-il pour arriver aux objectifs fixés ? Quel est le bilan de l’action militaire et de la reconstruction engagée depuis 2001 ? Autant de questions qui méritent une réponse rapide. A ce stade, la convocation des commissions Affaires étrangères et de la Défense de l’Assemblée nationale et du Sénat, devient une urgence.« 

Propos de Martial (aidé par l’article de Rue 89 de ce jour (http://www.rue89.com/explicateur/la-guerre-en-afghanistan-a-t-elle-encore-un-sens) :

Le nombre de tués au sein de la coalition internationale n’a fait que croître d’année en année :

  • 2001 : 12 tués
  • 2002 : 68 tués
  • 2003 : 57 tués
  • 2004 : 58 tués
  • 2005 : 130 tués
  • 2006 : 191 tués
  • 2007 : 232 tués
  • 2008 : 183 tués depuis le 1er janvier 2008

Côté français, y compris les dernières pertes, 24 soldats sont morts depuis 2001.

Durant les cinq premiers mois de 2008, la Mission d’assistance des Nations unies en Afghanistan a fait état de 698 civils tués.

Les talibans occupent aujourd’hui plus de la moitié du territoire afghan ; doit-on laisser faire, doit-on partir. Si on part (français et les autres) on permet de nouveau aux talibans de prendre le pouvoir et de rétablir la charria avec tous ses excès qui nous révoltent tant.

Mais aujourd’hui les talibans gagnent, avancent ; les forces afghanes avec l’aide international n’arrivent pas à les contenir. Doit-on quitter l’Afghanistan, se sauver ?

Doit-on les laisser se débrouiller et … subir ?

Je me considère personnellement citoyen du monde et pour moi tout humain qui souffre doit être aidé par les autres humains dans un ordre juste ; la solidarité, l’entraide doivent accompagner les moments de compassion. C’est vrai qu’il existe d’autres pays où la charria est appliquée et on laisse faire, ce ne peut être une excuse…

Je pense que la France doit participer aux décisions des institutions internationales (et non aux seuls souhaits des USA), mais pour cela il faut aussi que ces institutions soient à la hauteur de leurs missions pour maintenir un « Ordre mondial juste » – et actuellement ce n’est pas le cas.

Il faut porter haut l’exigence de justice et des Droits de l’Homme en France, oui, en Europe oui mais aussi dans le monde. En tant que socialiste, humaniste c’est, je crois, un de nos objectifs.

Comme nous tous, je suis triste pour ces soldats disparus (en mission d’assistance) et leur famille mais je suis aussi triste devant l’avenir du peuple afghan (si l’assistance internationale part) notamment de ces femmes premières victimes de la charria prônée par les talibans.

Pas simple…

———————————————-

Page suivante »

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons