Le blog du PS de Saint-Mandé

5 avril 2011

Redresser la France et proposer un nouveau modèle de développement

Début de notre tour d’horizon du projet socialiste pour 2012, avec les 16 priorités touchant à l’économie.

Emploi, compétitivité, investissement, désendettement : refaire de la France une nation qui compte
1/ Pour muscler la compétitivité de la France, nous créerons une Banque publique d’investissement, qui investira dans la recherche et l’innovation, soutiendra les PME-PMI, prendra des participations dans les activités stratégiques et les filières industrielles d’avenir, et dont les moyens seront mobilisés sous la forme de fonds régionaux en co-pilotage avec les régions.
2/ Pour relancer l’investissement, nous baisserons l’impôt sur les sociétés de 33 % à 20 % pour les entreprises qui réinvestissent intégralement leurs bénéfices et, pour compenser les pertes de recettes pour l’Etat, nous l’augmenterons jusqu’à 40 % pour celles qui privilégient les dividendes des actionnaires.
3/ Pour que l’Europe puisse innover, nous proposerons à nos partenaires d’émettre des emprunts européens (eurobonds) afin de financer les investissements du futur (réseaux de transport d’énergie, réseaux numériques, biotechnologies…) et les champions industriels de demain.
4/ Pour l’emploi des jeunes, nous créerons 300 000 « emplois d’avenir » dans les domaines de l’innovation environnementale et sociale.
5/ Pour protéger les salariés, nous dissuaderons les licenciements boursiers par des pénalités financières pour les entreprises qui en même temps versent des dividendes à leurs actionnaires.
6/ Pour protéger les intérêts de l’Europe, de ses savoir-faire et de ses salariés dans la mondialisation, nous agirons pour augmenter les droits de douanes sur les produits provenant de pays ne respectant pas les normes internationales en matière sociale, sanitaire ou environnementale.
7/ Pour réduire l’endettement de la France, nous affecterons à la réduction de la dette la moitié des marges financières que nous dégagerons.

Agriculture, environnement, énergies : changer de modèle pour vivre mieux
8/ Pour encourager les comportements écologiques, nous rendrons la TVA « écomodulable » (diminuée sur les produits non-polluants et augmentée sur les produits polluants).
9/ Pour que notre alimentation soit plus saine et pour que les agriculteurs vivent de leur travail, nous orienterons les achats alimentaires des collectivités locales vers l’agriculture et la pêche de proximité (lait et laitages, viandes, fruits et légumes).
10/ Pour sortir de la dépendance du nucléaire et du pétrole, nous développerons massivement les économies d’énergie et les énergies renouvelables et nous proposerons à nos partenaires la mise en place d’une Communauté européenne des Energies.

Pouvoir d’achat, salaires, pensions : rendre la vie moins chère
11/ Pour alléger la facture énergétique des Français, nous réinvestirons une partie des superprofits des groupes pétroliers dans des aides à l’isolation, le développement des énergies renouvelables et la mise en place de tarifs sociaux pour le gaz et l’électricité.
12/ Pour stopper l’envolée des loyers, nous plafonnerons leur montant lors de la première location ou à la relocation, notamment dans les zones de spéculation immobilière.
13/ Pour aider les jeunes adultes à se loger et à se soigner afin qu’ils réussissent leurs études, nous créerons une allocation d’étude sous condition de ressources.
14/ Pour que l’égalité salariale femme-homme devienne une réalité, nous en ferons une condition pour conserver des exonérations de cotisations patronales.
15/ Pour une plus juste répartition des richesses dans les entreprises, nous limiterons les rémunérations abusives : rémunérations variables n’excédant pas la part fixe, écarts de rémunérations de 1 à 20 maximum dans les entreprises à participation publique, conférence salariale annuelle tripartite, présence des salariés dans les conseils d’administration ou de surveillance et les comité des rémunérations.
16/ Pour les retraites, nous rétablirons l’âge légal à 60 ans et nous engagerons la réforme des retraites promise aux Français, fondée sur des garanties collectives, permettant des choix individuels et assurant l’avenir des régimes par un financement du premier au dernier euro. Pour organiser sa vie, chaque Français disposera d’un compte temps-formation.

15 février 2011

Débat sur le nucléaire organisé par la section voisine du 12e

Filed under: Economie - Emploi - Fiscalité,Environnement - Agriculture — PS-Saint-mande @ 17:03

Le PS du 12e arrondissement invite le mercredi 2 mars à 20h à une réunion publique au local de la section (150 avenue Daumesnil, 75012 Paris), sur le thème : « Quelle place pour le nucléaire parmi les énergies en France? »

avec :
M. Bruno Comby, président de l’Association des écologistes pour le nucléaire
M. Yves Marignac de l’association négaWatt, consultant en énergie
Mme Laurence Rossignol, vice-présidente de la région Picardie, secrétaire nationale à l’environnement du Parti socialiste

Le débat sera animé par :
Mme Diane Szynkier, ingénieure X-Ponts conseillère en développement durable auprès d’élus et de think tanks

Censée diviser entre partenaires de gauche, l’énergie nucléaire est également passionnelle dans l’opinion publique. Les intervenants répondront à quelques unes des questions qui fondent le choix d’un mix énergétique : quelles énergies pour satisfaire les besoins de la population? comment assurer la gouvernance des risques et des pollutions? quels emplois et quelle croissance attendre des secteurs énergétiques? où investir l’argent des consommateurs et de l’Etat ?

Ce débat est proposé par la commission énergie-environnement de la section socialiste du 12ème arrondissement de Paris.

19 janvier 2011

Samedi 22 janvier : venez assister au séminaire de travail sur la transition environnementale

Filed under: Economie - Emploi - Fiscalité,Environnement - Agriculture,PS — PS-Saint-mande @ 13:41

Le samedi 22 janvier le secrétariat national à l’environnement et au développement durable organise un séminaire de travail de 13h à 18h sur la transition environnementale au siège du PS (salle Marie-Thérèse Eyquem).

Le thème du séminaire« La transition environnementale : Quel gisement de richesses? Quel gisement d’emplois ? Quelles attentes vis-à-vis des pouvoirs publics ?»

Au cours de ce séminaire seront abordées les questions politiques liées au développement de filières d’avenir de cette transition, qu’il s’agisse d’agriculture, de cleantechs, de traitement des déchets, d’efficacité énergétique, ou d’économie numérique.

Les intervenants de ce séminaire sont des responsables politiques, des industriels, des artisans, des militants associatifs, des chercheurs ou des ingénieurs, pour certains auteurs d’ouvrages portant sur ces thèmes. Ils nous présenteront leur vision de cette transition environnementale, à travers ces trois axes de réflexion : quel gisement de richesses? Quel gisement d’emplois ? Quelles attentes vis-à-vis des pouvoirs publics ?

Programme détaillé de la journée du 22 janvier :

13 h – ouverture : transition écologique et nouveaux modèles par Philippe Jurgensen, économiste, auteur de L’économie verte.

13h15-14h

Table ronde n°1 : Filières technologiques et industrielles du secteur vert

Intervenant/animateur : Géraud Guibert, élu municipal et communautaire du Mans, auteur de Tous écolos…et alors ?

Intervenants : David Dornbusch, spécialiste des cleantech, secrétaire de la section du PS de Fontenay-sous-Bois, et Jean-Claude Andréini, vice-président du comité stratégique de filière éco-industries.

14h-14h45

Table ronde n°2 : Efficacité et valorisation énergétique, focus sur le bâtiment.

Intervenant/animateur : Magali Vergnet, secrétaire fédérale à l’environnement de Paris.

Intervenants : Jean-Marie Carton, président de l’Una-CPC Capeb, Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment, qui représente plus de 360 000 entreprises artisanales du bâtiment en France, et Caroline Rigaldiès, architecte, associée du cabinet Pargade.

14h45-15h30

Table ronde n°3 : Traitement des déchets, recyclage, économie circulaire.

Intervenant/animateur : Diane Szynkier, polytechnicienne, ingénieure en environnement, anime des groupes de travail sur l’écologie au sein de plusieurs think tank.

Intervenants : Sébastien Lapeyre, directeur du CNIID – Centre national d’information indépendante sur les déchets, Emmanuel Borde, conseiller en développement durable auprès d’élus, et Jean de Beir, maître de conférence en sciences économiques à l’Université d’Evry (TEPP/EPEE).

15h45 – 16h30

Table ronde n°4 : Dématérialisation et « économie numérique »

Intervenant/animateur : Christian Paul, président du Laboratoire des idées, député de la Nièvre.

Intervenants : François Momboisse, président de la FEVAD (fédération E-commerce et vente à distance) et directeur développement Internet international de fnac.com, et Philippe Moati, professeur d’économie à l’université Paris Diderot, directeur de recherche au CREDOC, auteur de L’avenir de la grande distribution.

16h30 – 17h15

Table ronde n°5 : Agro-ressources, agriculture bio et agroalimentaire

Intervenant/animateur : Philippe Martin, secrétaire national adjoint à l’environnement, président du conseil général du Gers.

Intervenants : Maria Pelletier, PDG de la société Moulin Marion, spécialisée dans le bio, présidente du mouvement Générations futures, et Daniel Thomas, président du pôle de compétitivité IAR.

17h15 – Conclusion : Laurence Rossignol, secrétaire nationale à l’environnement et au développement durable, vice-présidente de la région Picardie.

Entrée gratuite sur inscription (dans la limite des places disponibles) : anne-lise.barberon@parti-socialiste.fr

5 janvier 2011

Pic pétrolier, quelles propositions politiques pour 2012 ?

Filed under: Environnement - Agriculture — PS-Saint-mande @ 16:15

Le pôle écologique du PS organise mardi 25 janvier à 19h30 à l’Assemblée Nationale une table ronde sur le thème: « Pic pétrolier, quelles propositions politiques pour 2012 ? »
Les intervenants :
-Matthieu Auzanneau, journaliste spécialiste du pétrole, auteur du blog http://petrole.blog.lemonde.fr/
-Yves Cochet, député (Europe écologie-Les Verts), président du groupe d’études sur les pics pétroliers et gaziers de l’Assemblée nationale, auteur du livre « Pétrole apocalypse » (Fayard, 2005)
-Bernard Durand, géologue et géochimiste, spécialiste des mécanismes de la formation des gisements de pétrole et de gaz, auteur du livre « la crise pétrolière, analyse des mesures d’urgence » (EDP, 2009)
-Géraud Guibert, conseiller municipal du Mans (PS), ancien conseiller de P. Bérégovoy et de Laurent Fabius, co-fondateur et animateur du pôle écologique du PS, auteur de « Tous écolos…et alors » (Lignes de repères, 2010)
-Jean-Marc Jancovici, ingénieur conseil, spécialisé dans les domaines de l’énergie et du changement climatique, auteur du site de vulgarisation www.manicore.com et co-auteur, avec Alain Grandjean, du livre « Le plein s’il vous plaît ! La solution au problème de l’énergie » (Seuil, 2006)
-Benoît Thévard, ingénieur de l’école des mines en génie énergétique, collaborateur de Patrick Déry, spécialiste de l’énergie ayant proposé un scénario pour l’indépendance au pétrole du Québec d’ici 2030. Il rédige actuellement un livre qui aborde l’après-pétrole sous l’angle de la résilience locale. Auteur du site http://www.avenir-sans-petrole.org/
-Philippe Tourtelier, député d’Ile-et-Vilaine (PS), vice-président de la commission développement durable de l’Assemblée nationale, en charge du suivi du Grenelle au sein du groupe socialiste, membre du pôle écologique

RDV: Assemblée Nationale, salle 62-37
126, rue de l’université – Paris 7e
Accès libre, places limitées : pour des raisons de sécurité, l’Assemblée nationale demande une inscription préalable. Merci de s’inscrire par mail en précisant prénom et nom. Se munir d’une pièce d’identité le 25 janvier.

19 mai 2010

Mise en ligne des entretiens de préparation de la convention

Filed under: Economie - Emploi - Fiscalité,Environnement - Agriculture,PS — PS-Saint-mande @ 19:43

Parmi l’abondante documentation qui accompagne l’élaboration de la convention nationale sur le nouveau modèle de développement, signalons la mise en ligne des résumés filmés de certaines des auditions menées dans le cadre des ateliers préparatoires. A titre d’exemple pour l‘atelier 2:
-entretien avec Stéphane Rozès, politologue, président de Cap, et enseignant à HEC et Scpo
-entretien croisé avec Bruno Fay et Stéphane Reynaud, co-auteurs de No Low Cost
-entretien avec Philippe Moati, économiste, enseignant à Paris VII, et directeur de recherche au CREDOC
-entretien avec Ezzedine El Mestiri, rédacteur en chef du magazine Le nouveau consommateur
-entretiens avec Serge Orru, directeur général du WWF France, et avec Michèle Debonneuil, inspectrice générale des finances, auteure de L’espoir économique et spécialiste de l’économie du quaternaire

26 janvier 2010

Rencontre avec Hervé Kempf

Filed under: Economie - Emploi - Fiscalité,Environnement - Agriculture — PS-Saint-mande @ 8:40

Dans le cadre des « entretiens de Solférino », Laurence Dumont, secrétaire nationale à la formation, et Emmanuel Maurel, secrétaire national à l’université permanente, organisent, mercredi 27 janvier 2010 de 18h30 à 20h30 au siège du PS, un débat avec Hervé Kempf, journaliste scientifique, autour de son dernier livre :  Pour sauver la planète, sortez du capitalisme (Édition du Seuil, Paris, 2009).
Inscription obligatoire auprès de Christine
E-mail : formation@parti-socialiste.fr
Tel : 01 45 56 76 13

24 janvier 2010

Perles de la communication municipale

Filed under: Environnement - Agriculture,Saint-Mandé — PS-Saint-mande @ 14:35

La période des voeux réserve traditionnellement quelques beaux exemples de langue de bois. Cette année, une mention particulière doit être décernée au maire UMP de Saint-Mandé, qui termine son message par une formule déjà culte: « adapter son avenir pour dominer son destin ». Sur le plan visuel, les lecteurs assidus du bulletin municipal (indisponible depuis plusieurs semaines sur le nouveau site Internet de la mairie) auront noté le retour en force du macaron de l’inénarrable « Marianne d’or de l’environnement », qui figure en bonne place dans le rétro de l’année écoulée (BMO n° 159, décembre 2009, p. 5) mais aussi en première page du guide municipal officiel 2010. Notre commune n’est décidément pas en manque de récompenses ces derniers temps, comme en témoigne le tout récent prix « Territoria d’or de l’environnement » (BMO n° 159, p. 16-17), parrainé (lui aussi) par la toujours très philanthropique entreprise GDF-Suez. Cette distinction vient saluer les efforts de la municipalité en faveur d’une « meilleure gestion des déchets des corbeilles urbaines de propreté et des mégots de cigarettes » grâce à la mise en place des poubelles Big Belly et des nouveaux cendriers urbains. Les esprits chagrins regretteront bien sûr l’absence de toute évaluation sérieuse de l’impact environnemental de ces deux dispositifs dans le document officiel d’accompagnement du prix. Ce texte, très bref, reconnaît d’ailleurs que les cendriers urbains, acquis pour 15 000 euros par la ville et inaugurés en octobre dernier, sont trop récents pour qu’il soit possible de tirer le moindre enseignement de leur installation. Mais le Père Noël, il est vrai, n’est pas réputé pour sa rigueur scientifique.

8 janvier 2010

Les nanotechnologies sont-elles solubles dans la démocratie ?

La commission université des savoirs de la fédération PS du Val-de-Marne organise, mardi 19 janvier 2010 à partir de 20h30 à Créteil, une réunion-débat sur les nanotechnologies, en présence de Claude Saunier, ancien sénateur des Côtes d’Armor, auteur d’un rapport consacré aux nouvelles technologies, ancien vice-président de l’office parlementaire des choix scientifiques et technologiques. La séance proposera notamment la projection du film de Julien Collin, « Le silence des nanos ».
Depuis quinze ans se prépare une révolution scientifique dont les produits vont bientôt apparaître dans l’ensemble des secteurs d’activité de notre société. Elle repose sur la conquête de l’infiniment petit. La démarche fondamentale est basée sur la manipulation de la matière atome par atome, et a pour perspective de faire franchir un cap essentiel dans le développement du potentiel humain. La révolution des nanotechnologies ouvre des perspectives pour la solution des grands problèmes actuels (climat, alimentation, médecine etc.), mais pose aussi des questions éthiques. Une méthode s’impose : le partage des informations par le plus grand nombre et le débat démocratique sans à priori, mais avec la plus grande vigilance.

27 novembre 2009

Réunion sur la conférence de Copenhague

Filed under: Environnement - Agriculture,International,PS Saint-Mandé — PS-Saint-mande @ 23:28

La commission énergie-environnement de la section PS du 12e arrondissement de Paris organise sa prochaine réunion le mardi 1er décembre à 20h30, avec pour thème : « La conférence de Copenhague : quand les habitants de la planète « négocient » son atmosphère et ses ressources« .
Cette réunion sera l’occasion :
– d’apporter des éléments d’information à tous les militants qui le désirent sur l’objet de la conférence de Copenhague et le sens de quelques-uns des chiffres qui fusent de toute part
– de faire un point sur l’état des négociations, à quelques jours de la conférence qui se tient du 7 au 18 décembre
– d’identifier les enjeux clés de la négociation, en particulier ceux sur lesquels les sensibilités de gauche seront particulièrement vigilantes
– d’aborder une discussion voire de faire des propositions socialistes, sur la gouvernance environnementale mondiale et ses outils (avantages et limites du marché carbone, aide aux pays en développement, etc.)
La responsable de la commission énergie-environnement invite les militants saint-mandéens à venir partager informations et idées !
RDV: 150 avenue Daumesnil, 75012

28 juillet 2009

Contribution climat énergie

Filed under: Economie - Emploi - Fiscalité,Environnement - Agriculture — PS-Saint-mande @ 21:51

Le Parti socialiste est favorable au principe d’une contribution climat énergie, sur la base de plusieurs propositions faites aujourd’hui par Michel Rocard. Mais le Parti socialiste doute de la réelle motivation du gouvernement, qui voit  dans la création d’une contribution climat énergie le moyen de compenser la suppression la taxe professionnelle. Pour qu’une contribution climat énergie soit vertueuse, écologiquement efficace et socialement juste, elle doit respecter au moins quatre conditions :

-cette contribution doit  être socialement juste  et redistributive en direction des ménages géographiquement contraints à l’usage de la voiture. Elle doit également être assortie d’un droit opposable à l’efficacité énergétique que les locataires pourraient faire valoir à l’encontre des propriétaires ou des bailleurs négligents.
-cette contribution ne peut  se substituer à la suppression de la taxe professionnelle  ni  être prétexte, comme le souhaitent les lobbies économiques déjà à l’œuvre,  à un transfert de charges des entreprises vers les ménages.
-la contribution doit porter sur les énergies fossiles, et inclure également une modulation des tarifs de l’électricité, afin d’inciter à une baisse globale de la consommation d’énergie, pour tenir compte des coûts de construction et  de démantèlement des centrales nucléaires,  ainsi que des risques écologiques.
-le produit de la contribution ne peut venir abonder le budget de l’Etat et combler les déficits creusés par la politique fiscale clientéliste mise en œuvre par le gouvernement. Ce produit doit être exclusivement affecté à l’équité contributive et aux investissements nécessaires pour soutenir les énergies renouvelables et initier une politique industrielle ambitieuse dans une économie décarbonée et sobre en énergie.

Communiqué de Laurence Rossignol, secrétaire nationale à l’environnement et au développement durable, le 28 juillet 2009

Page suivante »

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons