Le blog du PS de Saint-Mandé

19 avril 2010

« 8 » : promouvoir les Objectifs du Millénaire pour le développement

Filed under: Culture - Médias,International — PS-Saint-mande @ 19:11

Soutenu par l’AFD, le film 8 (2010) vise à promouvoir les Objectifs du Millénaire pour le développement. Huit réalisateurs de grande renommée ont ainsi eu carte blanche pour réaliser un court métrage de fiction sur un des objectifs:
– Abderrahmane Sissako : réduire l’extrême pauvreté et la faim
– Gael Garcia Bernal : assurer l’éducation primaire pour tous
– Mira Nair : promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes
– Gus Van Sant : réduire la mortalité infantile
– Jan Kounen : améliorer la santé maternelle
– Gaspar Noé : combattre le VIH, le paludisme et d’autres maladies
– Jane Campion : assurer un environnement durable
– Wim Wenders : mettre en place un partenariat mondial pour le développement
Le film peut être visionné gratuitement sur le site qui lui est consacré. Ce dernier met à disposition des internautes un kit militant, en vue notamment de faciliter l’organisation de projections locales.

12 novembre 2009

Quelles propositions du PS pour l’Internet de demain ?

Filed under: Culture - Médias,Libertés publiques - Justice - Egalité,PS — PS-Saint-mande @ 21:36

La section de Paris 12e organise un débat jeudi 19 novembre 2009 à 20h30 sur le thème:
 » Net 2.0, Hadopi 2.0 et au-delà : comment concilier création, sécurité, libertés individuelles et développement technologique ?  »
Seront présents:
-Patrick Bloche, député PS de Paris, maire du 11e et secrétaire national du PS chargé des médias
-Jean Baptiste Soufron, avocat spécialisé dans les nouvelles technologies, journaliste, chercheur et directeur du programme  » Think Digital « , le think tank de Cap Digital
-Alain Prévost, artiste musicien, guitariste classique administrateur depuis 1999 à l’ADAMI (société civile pour l’administration des droits des artistes et musiciens interprètes), professeur territorial d’enseignement artistique
RDV: local PS 12e, 150 avenue Daumesnil

10 juin 2009

Des états généraux de la culture pour inventer les nouvelles formes de rémunération de la création

Filed under: Culture - Médias — PS-Saint-mande @ 21:26

Dans sa décision de censurer le dispositif de sanction de la loi HADOPI, le Conseil constitutionnel reconnaît la validité des arguments de tous ceux, notamment des parlementaires socialistes à l’origine du recours, qui se sont mobilisés contre ce texte contraire à la Constitution française. Une autorité administrative ne peut décider seule de couper l’accès à Internet.
Cette décision souligne l’impasse dans laquelle s’est engagé le gouvernement. Au lieu d’inventer les nouveaux modes de rémunération de la création adaptés à la société numérique, il a choisi de s’enfermer dans une posture répressive et archaïque. Les libertés étaient attaquées. La création n’était pas aidée.
Aujourd’hui, le vide juridique reste entier par la faute du gouvernement.
La loi doit être entièrement réécrite avec le double objectif de garantir le financement de la culture et de préserver les libertés des internautes. Le Parti socialiste organisera après l’été des états généraux de la culture pour mener à bien ce débat et faire des propositions alternatives afin de rassembler internautes et des professionnels de la culture.

Communiqué du PS, le 10 juin 2009

20 mai 2009

Le CSA derrière Sarkozy

Filed under: Culture - Médias,Européennes 2009 — PS-Saint-mande @ 23:19

Communiqué de Benoît Hamon, porte-parole du PS, le 18 mai 2009:

« A la suite de l’arrêt du conseil d’Etat, qui a répondu positivement à la demande des socialistes d’intégrer le temps de parole du président de la République (hors charges protocolaires) dans celui de l’exécutif, le CSA a répondu par un dispositif totalement inopérant.

Le CSA entend ainsi maintenir pour le président un temps de parole distinct du temps de parole de l’exécutif, en autorisant toutefois l’opposition à formuler sous 48h une réponse qui ne soit pas décomptée, mais sans aucune garantie d’égalité : ni sur la possibilité d’intervenir sur des médias de même importance, ni sur un temps de parole équivalent.

Le Parti socialiste a réitéré sa demande d’une intégration du temps de parole du président à celui de l’exécutif dès lors qu’il s’exprime en tant qu’acteur du débat politique national, en maintenant à l’écart de ce calcul les prises de paroles protocolaires liées à sa charge.

Le Parti socialiste demande que désormais en France, comme dans les démocraties modernes à l’instar de la Grande-Bretagne, le temps de parole soit réparti également : une moitié pour la majorité, une moitié pour l’opposition dans sa diversité.

Par ailleurs, le Parti socialiste saisit le CSA en urgence sur la diffusion de 1000 spots gouvernementaux appelant les Français à voter le 7 juin, qui reprennent, aux frais du contribuable, les arguments électoraux de l’UMP. »

*

Sans surprise, le CSA, dont les neuf membres actuels ont tous été nommés par la droite entre 2005 et 2009, vient de rejeter cette dernière demande, en se gardant bien de répondre aux deux arguments avancés par le PS dans sa lettre du 18 mai adressée à Michel Boyon:

1) « Le parti pris du gouvernement est de valoriser la contribution des chefs d’Etat français dans la construction européenne pour justifier l’utilisation de l’image du président de la République Nicolas Sarkozy, alors que l’objet du vote du 7 juin est l’élection du futur Parlement européen. A l’exception de l’image furtive de Madame Veil, alors présidente du Parlement européen, le spot ne laisse figurer strictement aucune référence à l’activité des députés européens. La construction de ce clip n’a d’autre fonction que de légitimer l’apparition de Nicolas Sarkozy, président de la République. »

2) « Le spot se conclut par deux messages mettant en valeur le G20 et la présidence française de l’Union européenne. Outre le parti pris discutable qui consiste à hisser ces deux événements au même rang que les étapes majeures de la construction européenne (réconciliation franco-allemande, CECA, Euro, succès industriel mondial d’EADS), ces deux questions constituent l’armature du discours électoral européen de l’UMP. »

Selon le site du Point, le spot de 45 secondes du gouvernement a été facturé 3 millions d’euros TTC par l’agence Euro RSCG C&O (groupe Havas).

6 mai 2009

La loi Hadopi en discussion à l’Assemblée nationale

Filed under: Culture - Médias — PS-Saint-mande @ 13:41

Lors de la reprise du débat à l’Assemblée nationale sur le projet de loi dit Hadopi, le Parti socialiste tient à rappeler combien ce texte inefficace retarde bien inutilement la nécessaire adaptation du droit d’auteur à l’ère numérique.

Depuis toujours, le Parti socialiste est aux côtés de la culture et des artistes. Il l’a montré, ces dernières années, lors du conflit des intermittents du spectacle ou en s’opposant, depuis sept ans, à ce que le ministère de la culture devienne le parent pauvre de la République. Sept ans où l’on a sabré les crédits de la création, étouffé l’éducation artistique, dépouillé l’audiovisuel public des ressources complémentaires de la publicité qui l’aidaient à soutenir la production cinématographique, imposé une taxe compensatoire aux fournisseurs d’accès qui aurait pu servir à la rémunération des auteurs.

Le projet de loi qui a été rejeté, le 9 avril dernier, par une majorité de députés, traduisant ainsi le doute qui a gagné jusqu’aux rangs de l’UMP, est un texte perdant-perdant : perdant pour les internautes sur lesquels va désormais peser une présomption de culpabilité ; perdant pour les artistes malheureusement trompés puisque ce projet de loi ne rapportera pas un euro de plus à la création.

Depuis près de trois semaines, cependant, le monde culturel bouge, résistant ainsi à l’instrumentalisation dont il fait l’objet de la part de Nicolas Sarkozy et du gouvernement. Nombreux sont les auteurs et les artistes qui ont compris qu’on les leurrait et qui manifestent leur opposition à Hadopi : artistes interprètes de la musique et de la danse; acteurs, réalisateurs et producteurs de cinéma; acteurs du monde de la science-fiction et salles de cinéma indépendantes.

Dans le même temps, à Bruxelles, par un vote massif dans une de ses commissions et avec l’engagement actif de la rapporteure, Catherine Trautmann, ancienne ministre de la culture, le parlement européen nous a rappelé une nouvelle fois que le projet de loi Hadopi était condamné à très court terme par l’évolution de la législation européenne.

Dans ce débat, le Parti socialiste a autant le souci de protéger les libertés individuelles et la vie privée des internautes que d’assurer la pérennité du droit d’auteur qui, dans son histoire, a toujours su s’adapter aux évolutions techniques.

En s’opposant à ce mauvais texte, le Parti socialiste a souhaité ouvrir le débat sur des solutions alternatives. Il s’agit, en effet, de créer un nouveau mode de rémunération de la création, adapté aux réalités de l’Internet mais aussi de permettre l’accès du plus grand nombre à la culture : ce sont deux objectifs de gauche qui doivent être poursuivis et non opposés. Dans cette démarche, le Parti socialiste a le souci majeur de rassembler les créateurs et les internautes, c’est-à-dire les artistes et leur public et non de les opposer comme le fait le gouvernement.

Communiqué de Sylvie Robert, secrétaire nationale à la culture, et de Patrick Bloche, secrétaire national aux médias, le 29 avril 2009

10 janvier 2009

Festival Sons d’Hiver

Filed under: Culture - Médias,Val-de-Marne — PS-Saint-mande @ 11:01

Comme nous l’annonce le Petit Saint-Mandéen dans sa dernière parution locale, cette année encore notre ville est partenaire de ce festival de musique qui gagne en années de plus en plus en reconnaissance.

Petit rappel que la majorité municipale se plait à oublier voire à cacher tous les ans : ce festival est à l’initiative du Conseil Général du Val-de-Marne. Il est vrai que l’on reconnaît là encore la fâcheuse tendance de certains politiques à s’attribuer la propriété de choses dont ils sont simplement des intermédiaires.

Cependant ne gâchons pas notre plaisir de voir dans notre commune des artistes de talents. Le seul regret est de ne pouvoir les accueillir dans un véritable lieu dédié à la scène dont notre commune manque cruellement. Gageons que l’on puisse rapidement faire émerger un projet de site culturel multimodal où se côtoieraient une médiathèque, un espace scénique, des salles de conférence et un lieu d’exposition.  

Samuel

Dimanche 8 février à 16h – Salle Piccadilly

Concert de Roma di Luna et du quartet Jacky Molard

Renseignements : www.sonsdhiver.org

15 décembre 2008

SOS Agence France-Presse

Filed under: Culture - Médias — PS-Saint-mande @ 0:20

L’AFP, source de la grande majorité des informations diffusées en France, est aujourd’hui menacée dans son indépendance. Son statut actuel est défini par une loi datant de 1957  destinée à garantir son indépendance structurelle à l’égard des pouvoirs publics et dont l’article 2 stipule que l’AFP « ne doit, en aucune circonstance, passer sous le contrôle de droit ou de fait d’un groupement idéologique, politique ou économique ». Il est aujourd’hui question d’abolir ce statut, ce qui ouvrirait la porte à une transformation de l’AFP en société anonyme, avec l’entrée d’actionnaires. Dans un moment où presque tous les groupes de presse ont perdu leur indépendance par rapport au pouvoir économique, la transformation de l’AFP en une agence de presse privée serait des plus inquiétante.

C’est pourquoi je vous invite à prendre connaissance de la pétition en ligne http://www.sos-afp.org/?petition=4 et à la signer, afin de réaffirmer notre attachement à une information indépendante de tout intérêt particulier ou étatique, la plus complète et objective possible.

Sandra

PS : voir aussi sur ce sujet et le président de l’AFP, Pierre Louette, réélu le 12 décembre, un article intéressant sur un blog du Monde diplomatique.

9 novembre 2008

« Nos enfants nous accuseront »

Filed under: Culture - Médias,Environnement - Agriculture — PS-Saint-mande @ 12:04

Sortie le 5 novembre du film « Nos enfants nous accuseront », réalisé par un Français ; il dénonce les méfaits de la mauvaise alimentation et des pesticides.

Le film :

Dans un petit village français au pied des Cévennes, le maire a décidé de faire face et de réagir en faisant passer la cantine scolaire en bio. Ici comme ailleurs, la population est confrontée aux angoisses relatives à la pollution industrielle, aux dangers de la pollution agro chimique. Ici commence un combat contre une logique qui pourrait devenir irréversible, un combat pour que demain nos enfants ne nous accusent pas.

Pour voir la bonne annonce qui, à elle seule, est déjà un message fort : http://nosenfantsnousaccuseront-lefilm.com/bande-annonce.html

Ce film est soutenu par le MDRGF. Mouvement pour le droit et le respect des générations futures

Martial

—————————————

31 octobre 2008

Sourions un peu…

Filed under: Culture - Médias — PS-Saint-mande @ 18:41

Et un peu de culture… Qui a écrit ?

 » Que peut-il ? Tout. Qu’a-t-il fait ? Rien. Avec cette pleine puissance, en huit mois un homme de génie eût changé la face de la France, de l’Europe peut-être. Seulement voilà, il a pris la France et n’en sait rien faire. Dieu sait pourtant que le Président se démène : il fait rage, il touche à tout, il court après les projets ; ne pouvant créer, il décrète ; il cherche à donner le change sur sa nullité ; c’est le mouvement perpétuel ; mais, hélas ! cette roue tourne à vide.

L’homme qui, après sa prise du pouvoir a épousé une princesse étrangère est un carriériste avantageux.

Il aime la gloriole, les paillettes, les grands mots, ce qui sonne, ce qui brille, toutes les verroteries du pouvoir. Il a pour lui l’argent, l’agio, la banque, la Bourse, le coffre-fort. Il a des caprices, il faut qu’il les satisfasse. Quand on mesure l’homme et qu’on le trouve si petit et qu’ensuite on mesure le succès et qu’on le trouve énorme, il est impossible que l’esprit n’éprouve pas quelque surprise. On y ajoutera le cynisme car, la France, il la foule aux pieds, lui rit au nez, la brave, la nie, l’insulte et la bafoue ! Triste spectacle que celui du galop, à travers l’absurde, d’un homme médiocre échappé « .

Réponse :


Victor HUGO, dans  » Napoléon, le petit « 
, en parlant de Napoléon III
Réédité chez Actes Sud

————————————————

6 octobre 2008

Le budget de la culture pour 2009 : la récession programmée

Filed under: Culture - Médias — PS-Saint-mande @ 12:40

Une fois de plus, le pouvoir présente le budget de la culture en trompe l’œil. L’annonce officielle est une hausse de 2,6 %. Mais la hausse réelle des crédits inscrits au budget de l’Etat est seulement de 1,1 %, alors que l’inflation est prévue à 2 % et risque d’être supérieure. De plus, déduction faite des dépenses de personnel (salaires des fonctionnaires), cette hausse n’est plus que de 0,2 % ! Enfin, ce budget est à nouveau frappé d’un gel. En vérité, les artistes, les institutions et les acteurs de la vie culturelle vont à nouveau connaître un budget de récession.

La hausse optique est obtenue par des ressources extra budgétaires, par définition non pérennes, de 35 M euros, issues de recettes de cession d’immeubles de l’Etat. En particulier, 15 M euros sont ainsi donnés au spectacle vivant, mais les crédits budgétaires qui lui sont alloués connaissent 0 % d’augmentation! Cet expédient fragilise le financement du spectacle vivant et ne règle en aucune façon ses difficultés structurelles.

L’analyse du budget pour 2009 ne justifie aucunement l’exercice d’autosatisfaction auquel le gouvernement s’est livré. Les crédits consacrés à l’éducation artistique et à la démocratisation de la culture ne sont pas « consolidés », mais strictement maintenus au niveau catastrophique qui est le leur, après des années de baisse astronomique. Les autorisations d’engagement pour les monuments historiques et l’archéologie baissent de 70 M euros, soit -20 %, et ceux des musées de 55 M, soit  -14%. De même, la réalisation de grands travaux à Paris ou en Ile de France est certes légitime (Philharmonie, quadrilatère Richelieu, Palais de Tokyo, centre des archives nationales à Pierrefitte -sur-Seine), mais va se traduire, dans un budget en stagnation, par une réduction de la part des crédits  d’investissements consacrés aux régions, contrairement aux allégations ministérielles.

Plus gravement encore, le projet de loi de programmation des finances publiques pour 2009-2011 annonce la couleur, c’est-à-dire l’abandon de toute politique dynamique pour la culture. Durant les 3 prochaines années, le budget de la culture ne progressera que de 0,7% par an (hors gel) : 2,78 Mds euros en 2009, 2,8 Mds en 2010, et 2,82 Mds en 2011. Surtout, un choix politique est fait, celui de sacrifier le budget du « Programme Création » (c’est à dire les crédits du spectacle vivant, des arts plastiques et de la création littéraire), mais le pouvoir ne le dit pas : mensonge par omission. En effet, sur cette période, ces crédits sont appelés à baisser de 16 M en 2010, et de 22 M en 2011, soit -3 % ! C’est extrêmement grave. C’est, clairement, une immense menace qui pèse sur toutes les activités de création et de diffusion dans notre pays.

Communiqué de Anne HIDALGO,
Secrétaire nationale à la Culture et aux Medias

———————————————————

Page suivante »

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons