Le blog du PS de Saint-Mandé

25 mars 2010

Deux ans plus tard

Filed under: Institutions - Démocratie,PS Saint-Mandé,Saint-Mandé — PS-Saint-mande @ 12:36

Cela fait maintenant plus de deux ans que la promesse de campagne du maire de Saint-Mandé (« mise en place de panneaux de libre expression »), concédée au début de l’année 2008 après plusieurs mois d’incessants rappels à la loi formulés par les conseillers municipaux d’opposition, reste lettre morte. Les 22 429 habitants de Saint-Mandé ne disposent donc toujours d’aucun panneau de libre expression, composante pourtant élémentaire de la vie démocratique locale. Le manque de volonté manifeste de la municipalité (UMP), en retardant sans cesse cet aménagement, maintient notre commune en marge de la légalité.

Qui peut croire que cette installation pose des problèmes techniques insurmontables ou nécessite de longues études préparatoires, quand la municipalité s’empresse de mettre en place de tout nouveaux cendriers extérieurs devant les cafés, des caméras de surveillance et des bornes d’appel d’urgence alimentées par panneaux solaires ? La dernière campagne d’affichage de la municipalité vante ses efforts de communication multi-supports en direction des Saint-Mandéens, et conclut par une étrange formule: « nul ne peut dire « je ne savais pas » à Saint-Mandé » (BMO n° 160, p. 55; cf. à ce sujet notre article du 15 février). Pourtant, le libre jeu démocratique suppose de favoriser la pluralité des sources d’information et non le monopole vertical de celle-ci par le pouvoir local. Internet ne saurait servir de prétexte pour mettre en doute l’utilité des panneaux d’affichage, qui permettent de toucher un public large sans nécessité de connexion au réseau informatique.

Deux élections (européennes en 2009, régionales en 2010) se sont déjà écoulées depuis le début de la nouvelle mandature, sans parler de la votation sur la Poste. Aurait-on l’intention de repousser cet aménagement après les élections présidentielles et législatives de 2012? Pendant ce temps, 24 portraits du maire en exposition permanente (11 sur les panneaux d’information sous verre, 13 dans les abribus) se laissent admirer nuit et jour dans la ville.

22 mars 2010

La gauche consolide ses 44 % à Saint-Mandé

Filed under: PS Saint-Mandé — PS-Saint-mande @ 0:52

Ce soir, la gauche a atteint, dans notre ville, le score inédit de 43,96 % des voix, en hausse de plus de 7 points par rapport à 2004, score qui témoigne du parfait report de voix des électeurs de gauche sur la liste de Jean-Paul Huchon. La participation est en hausse de plus de 2 points par rapport au 1er tour, mais en baisse de près de 15 points à 47,11 % par rapport à 2004. La liste d’union PS – Europe Ecologie – Front de gauche confirme son avance dans les bureaux 8 (52,74 %), 11 (59,11 %) et 13 (51,41 %). La poussée de la gauche est également spectaculaire dans de nombreuses villes voisines, dont plusieurs basculent à gauche: 50,27 % à Vincennes, ville de la tête de liste UMP-NC; 50,64 % à Saint-Maurice; 51,37 % à Charenton. Avec les 67,51 % de Fontenay, la gauche culmine à 55,98 % dans la 6e circonscription.

RESULTATS
Inscrits: 14 563 – Votants: 6 861 – Exprimés: 6 568

-Huchon (PS-EE-FG): 2 887 voix – 43,96 % des exprimés [Val-de-Marne: 61,19 %]
-Pécresse (UMP): 3 681 – 56,04 % [38,81 %]

17 mars 2010

La profession de foi de la gauche unie pour le deuxième tour

Filed under: Régionales 2010 — PS-Saint-mande @ 22:01

Sur la photo: tractage en commun avec les Verts de Saint-Mandé (ici Brigitte Arthur), à l’occasion du second tour des élections régionales.

« Le 14 mars, vous avez adressé un signal fort en choisissant majoritairement les projets qui défendent la justice sociale, l’emploi, les transports et la qualité de la vie. Vous avez aussi clairement sanctionné la politique conduite par Nicolas Sarkozy.
Avec toutes les forces de gauche, avec Europe Ecologie, j’ai entendu le souhait d’un nouveau projet de société pour une Ile-de-France plus solidaire, plus forte, plus ouverte et plus écologique. Nous partageons la volonté de replacer l’humain au coeur du développement de la métropole francilienne, de faire primer les valeurs de la coopération sur celles de la concurrence, de combattre les inégalités sociales, territoriales et environnementales.
Conscients de la nécessité de traiter, avec la même détermination, justice sociale, impératif écologique et ambition économique, nous souhaitons édifier un projet partagé qui protège les Franciliennes et les Franciliens, garantit le rayonnement de l’Ile-de-France et répond aux enjeux de lutte contre le dérèglement climatique. Telle est notre ambition pour l’Ile-de-France.
Le gouvernement fait planer des menaces sur les compétences des régions et sur leurs ressources. Son projet de loi sur le Grand Paris, autoritaire et technocratique, divise les territoires.
Nous souhaitons, au contraire, réconcilier et rassembler les Franciliennes et les Franciliens. Nous nous engageons :
-à apporter des réponses immédiates à vos problèmes quotidiens : emploi, logement, transports, inégalités sociales et territoriales, santé et environnement.
-à vous associer plus étroitement aux décisions, en donnant à chacune et à chacun les moyens d’exercer sa citoyenneté et en luttant pour l’égalité et contre toutes les formes de discrimination.
-à faire jouer à la région son rôle d’impulsion et de partenariat auprès des autres régions, des collectivités locales franciliennes, des acteurs socio-économiques et des associations.
Ensemble, nous prenons dès aujourd’hui 10 engagements pour construire un bouclier social et préparer la conversion écologique de l’Ile-de-France :
1. Nous accélèrerons la révolution entamée dans les transports et moderniserons tous les RER, construirons la rocade Arc Express et créerons de nouvelles lignes de tramways. Par ailleurs, et après étude, dans le cadre du plan de mobilisation des transports publics franciliens, une tarification unique du Pass Navigo sera mise en oeuvre à mi-mandat. Elle permettra de développer en même temps que la modernisation et l’extension du réseau, le sentiment de solidarité et d’appartenance régionale.
2. Nous consacrerons un milliard d’euros au logement ; nous financerons l’isolation thermique et phonique de 200 000 logements pour lutter contre la précarité énergétique.
3. Nous mettrons en oeuvre un pacte pour les « maires bâtisseurs » afin d’atteindre l’objectif de 30 % de logements sociaux dans chaque commune.
4. Nous réunirons des « Etats généraux de la conversion écologique et sociale » de l’économie francilienne, qui aboutiront à des contrats de conversion par filière.
5. Nous amplifierons notre action en faveur des PME pour les aider à investir et à innover. Nous participerons au capital des entreprises en développement ou en difficulté de notre région pour préserver l’emploi des Franciliens et aider à la création de nouveaux emplois.
6. Nous créerons un fonds régional de soutien à l’emploi pour former 100 000 demandeurs d’emploi par an et accompagner 50 000 salariés menacés de licenciement ou licenciés économiques.
7. Nous soutiendrons la nécessaire mutation de l’agriculture intensive, développerons l’agriculture de proximité et atteindrons 20 % d’agriculture bio en 2020.
8. Nous consacrerons un milliard d’euros à la santé publique, notamment en rénovant les urgences hospitalières et en assurant l’installation de jeunes professionnels de la santé dans nos quartiers.
9. Nous mettrons en oeuvre un parcours autonomie pour les jeunes qui prendra en compte leur mutuelle santé et une caution solidaire pour le logement.
10. Nous refuserons toute collaboration avec les banques qui travaillent directement ou par filiales interposées dans les paradis fiscaux. »
Jean-Paul Huchon, avec le soutien de Cécile Duflot et Pierre Laurent

Pour rappel, le grand meeting de rassemblement et de mobilisation a lieu demain jeudi 18 mars à 19h au Zénith de Paris (211 avenue Jean Jaurès – 75019 Paris). Soyons nombreux pour soutenir la liste de la gauche unie!

15 mars 2010

La gauche parlementaire dépasse l’UMP à Saint-Mandé

Filed under: Régionales 2010,Saint-Mandé — PS-Saint-mande @ 13:48

Le scrutin d’hier a été marqué par une faible participation (44,83 % à Saint-Mandé), inférieure à celle des dernières européennes et en baisse de près de 17 points dans notre commune par rapport aux dernières régionales.
La gauche sort renforcée des résultats de ce premier tour, puisqu’elle totalise 43,76 % des voix, score historiquement élevé, contre 50,91 % à la droite (et 4,08 % au MoDem). Elle s’impose par ailleurs dans 4 des 14 bureaux de notre commune. De manière significative, la gauche parlementaire obtient 41,89 % des voix, un score supérieur à celui de l’UMP seule (39,75 %). Elle progresse par rapport aux premiers tours des cantonales de 2008 (38,33 %) et des européennes de 2009 (35,91%). Les Verts confirment leur excellent score des européennes  avec 18,67 %, et le PS se rétablit à 19,71 %. Avec plus de 7 % des voix, l’extrême-droite retrouve un score qu’elle n’avait plus atteint depuis 2004 dans notre commune.
Au niveau départemental, la liste PS arrive en tête avec 25,49 %, et la gauche parlementaire obtient plus de 52 % des voix contre 28 % à la droite classique, un écart encore plus net que celui des dernières européennes.

RESULTATS
Inscrits: 14 563 – Votants: 6 529 – Exprimés: 6 403

-Mercier (LO): 26 voix – 0,41 % des exprimés [Val-de-Marne: 0,64 %]
-Besancenot (NPA): 86 – 1,34 % [3,23 %]
-Kanouté (Emergence): 8 – 0,12 % [0,75 %]
-Laurent (FG): 224 – 3,50 % [10,78 %]
-Huchon (PS-MRC-PRG-MUP): 1 262 – 19,71 % [ 25,49 %]
-Duflot (EE): 1 196 – 18,67 % [16,14 %]
-Governatori (AEI): 80 – 1,25 % [1,29 %]
-Dolium (MoDem): 261 – 4,08 % [4,05 %]
-Dupont-Aignan (DLR): 263 – 4,11 % [3,76 %]
-Pécresse (UMP): 2 545 – 39,75 % [24,23 %]
-De Boer (Liste chrétienne): 62 – 0,97 % [0,62 %]
-Arnautu (FN): 390 – 6,09 % [9,02 %]

12 mars 2010

10 raisons de voter Jean-Paul Huchon

Filed under: Régionales 2010 — PS-Saint-mande @ 16:50

1. La modernisation de tous les RER, le prolongement du RER E jusqu’à Mantes, de nouvelles lignes de tramways, la réalisation d’une ligne de métro en rocade (Arc Express), la ligne 13 du métro désaturée, de nouveaux trains ponctuels, sûrs et confortables, de nouveaux réseaux de bus en moyenne et grande couronnes
2. La gratuité des transports en commun pour les jeunes en insertion et la carte Imagin’R (1/2 tarif) pour tous les jeunes de moins de 25 ans non salariés
3. 150 000 jeunes formés en alternance tous les ans
4. Le doublement des aides à la création d’entreprises et d’emplois dans les quartiers populaires
5. La construction de 60 000 logements nouveaux chaque année
6. Une aide à l’isolation des logements des ménages les plus modestes contre le bruit et les dépenses d’énergie superflues
7. Une mutuelle santé pour tous les jeunes de moins de 25 ans et une caution solidaire pour leur logement
8. La rénovation des urgences dans les hôpitaux
9. Le développement des maisons médicales de proximité
10. La création de 7000 places de crèche

Le 14 mars, vous pouvez dire non:
-à ce gouvernement qui privilégie les plus riches
-à cette droite qui veut appliquer à l’Ile-de-France la mauvaise politique qu’elle impose à la France
-à ceux qui veulent une région aux ordres d’un clan tout puissant
Vous pouvez dire oui:
-à une politique ambitieuse qui n’oublie personne et donne à chacun les moyens de réussir
-à une gauche qui agit pour plus de justice sociale
L’enjeu de ces élections est double: infliger un revers à la politique de Nicolas Sarkozy, choisir une région qui protège les Franciliens et construit leur avenir.
Le 14 mars, votez pour que la région soit un bouclier social efficace!

7 mars 2010

Les rendez-vous de la semaine

Filed under: Régionales 2010,Val-de-Marne — PS-Saint-mande @ 23:08

lundi 8 mars: opération lycées à Vincennes; réunion publique d’Ivry sur les transports, en présence de M. Sabban (20h, Foyer Croizat); réunion publique de Saint-Maur, avec J.-Y. Le Bouillonnec, D. Weisser, J. Impellizzieri, G.-M. Bellaiche et E. Bouffard Savary (20h30 – Maison des combattants, 73 av. Diderot)
mardi 9 mars: débat à Nogent-sur-Marne, avec la participation de Michèle Sabban
mercredi 10 mars: réunion publique de Vincennes (20h30)
jeudi 11 mars: meeting au Cirque d’Hiver (19h), avec M. Aubry et J.-P. Huchon
vendredi 12 mars: réunion publique de Fresnes (18h30), puis meeting de la liste du Val-de-Marne à Créteil (20h30)

4 mars 2010

L’école de la 1e, 2e et 3e chance

Filed under: Education,Régionales 2010,Val-de-Marne — PS-Saint-mande @ 22:50

Le PS de Fontenay organise, samedi 13 mars de 16h à 18h, un échange sur ce thème avec Nadia Brahimi, conseillère régionale sortante, en présence de Tiffany Ermenault et Laure Herbert, candidates fontenaysiennes aux élections régionales.
RDV: café « Le Transmontano », 15 bd de Verdun à Fontenay-sous-Bois

2 mars 2010

La démocratie comme si vous y étiez

Filed under: Institutions - Démocratie,Saint-Mandé — PS-Saint-mande @ 16:37

Etonnante soirée jeudi 20 février à la mairie de Saint-Mandé. Annoncée de longue date, la « réunion de synthèse de l’ensemble des débats et propositions faites » à l’issue des trois ateliers thématiques des 27 janvier, 3 et 9 février, avait de quoi surprendre. Rappelons que, lors des trois réunions préalables, les représentants de la municipalité s’étaient contentés d’écouter, sans participer directement à la discussion. Le public, qui s’attendait cette fois à un discours de synthèse et à des engagements concrets de la municipalité, a été convié à un nouvel exercice de démocratie improvisée, sympathique sur le principe mais très insatisfaisant dans ses modalités pratiques.
A leur arrivée en salle des mariages, les citoyens sont invités à prendre place autour de six tables associées chacune à un thème de réflexion: éco-responsabilité et développement durable, cadre de vie, économie/commerce, participation à la vie publique, convivialité et tolérance, respect des règles de la vie en société. Dans un deuxième temps, on confie à chaque table un document comportant une vingtaine de citations extraites, nous dit-on, des questionnaires récoltés par la mairie depuis plusieurs semaines. A partir de ces quelques citations, sélectionnées selon des critères qui restent indéfinis,  et dont certaines ne rejoignent que très imparfaitement la thématique de la table en question, il est demandé à chaque groupe de proposer une synthèse. En quoi ce brainstorming prolonge-t-il les trois réunions précédentes? S’agit-il de résumer objectivement les observations rapportées par le document fourni ou au contraire d’engager un mini-débat en tâchant de favoriser ses idées personnelles? De faire des propositions précises d’aménagement pour Saint-Mandé ou de contribuer à rédiger une « nouvelle charte du savoir-vivre » dans notre ville? Le mystère n’est guère éclairci par les consignes données, tout ceci sous le regard bienveillant des conseillers municipaux, qui restent assis au fond de la salle. Quarante minutes plus tard, il est demandé à chaque groupe d’énoncer oralement ses conclusions, si possible par l’intermédiaire du médiateur désigné à cet effet et pour chaque groupe par la municipalité. Pendant ce temps, les quelques brouillons disposés sur les tables sont précieusement collectés pour les archives municipales.
M. le maire annonce ensuite aux participants qu’ils seront conviés, s’ils acceptent de laisser leurs coordonnées, à de nouvelles réunions de ce type organisées dans un avenir prochain. Prenant note de certaines idées exprimées qui ne se rattachent pas directement à sa ligne politique (mise en sens unique de l’avenue du général de Gaulle, mise en place du compostage ou de jardins partagés), il rappelle les contraintes, les délais, la patience nécessaire. Au passage, il souligne son attachement aux règles du savoir-vivre (chacun doit savoir « ce qu’est Saint-Mandé ») et à la liberté de circulation:  chacun peut s’installer à Saint-Mandé, mais aussi s’en aller s’il le souhaite…
En conclusion, on soulignera le caractère convivial mais quelque peu infantilisant de cette mise en scène. En effet, le protocole choisi révèle d’importantes carences méthodologiques. Peut-on sérieusement prétendre à un exercice de « démocratie participative » lorsque les participants eux-mêmes ignorent les règles du jeu, se retrouvent soudainement embarqués dans un dispositif étroitement contrôlé et n’ont aucune idée du traitement ultérieur dont pourront faire l’objet leurs propositions ?
Soyons sûr, au moins, que cette réunion figurera en bonne place dans le prochain BMO, et que de belles photos viendront suggérer au lecteur la vigueur de la démocratie locale. N’était-ce pas finalement l’objectif recherché?

1 mars 2010

Violences en milieu scolaire: pour une vraie politique éducative

Filed under: Education,PS,Régionales 2010 — PS-Saint-mande @ 11:10

L’insécurité dans les écoles, c’est le résultat de huit ans de politique de la droite : moins de moyens et moins d’adultes en milieu scolaire, et ce sont nos enfants qui sont moins bien encadrés.
30 000 suppressions de postes dans l’Éducation nationale entre 2007 et 2009, et 16 000 autres prévues en pour la seule année 2010.
250 recrutements de conseillers principaux d’éducation (CPE) en 2010 contre 600 en 2002.
-Partout, il manque des surveillants, des conseillers d’orientations, des éducateurs spécialisés, des assistantes sociales, des infirmières…
-Des professeurs moins bien formés avec la réforme de la formation professionnelle des enseignants voulue par le gouvernement.
Face à cette politique destructrice, les collectivités locales, et notamment les régions socialistes, ont pris leurs responsabilités pour améliorer l’environnement de travail des enseignants et des enfants. Elles ont rénové et construit plus de 2 000 lycées, soit la moitié des lycées français. C’est un effort considérable. Mais, ce ne sont pas les régions qui recrutent les enseignants et administrent l’Éducation nationale.
Les suppressions de postes concernent aussi les forces de l’ordre. En trois ans, 9 121 emplois de policiers et de gendarmes ont été détruits. Sur la période 2009-2013, c’est une véritable purge qui est programmée avec la suppression de 11 400 postes. Aujourd’hui, l’UMP veut développer la vidéosurveillance. Mais avec les suppressions de postes, il n’y aura plus personne pour regarder les vidéos ! C’est absurde.
Face à ces fausses réponses de l’UMP, le Parti socialiste rappelle un principe fondamental : les jeunes ont besoin d’être éduqués. Et pour cela, il faut des éducateurs et des professeurs bien formés, pas simplement des mesures d’économie qui sacrifient notre avenir. Il faut une vraie politique éducative :
-Arrêter la casse. Le Parti socialiste réclame l’arrêt immédiat des suppressions de postes et le recrutement de surveillants et de personnels formés, ainsi que la suspension de la réforme de la formation des enseignants.
-Un plan ambitieux de lutte contre la principale source de la violence : le décrochage scolaire. Pour cela, il faut renforcer les ZEP, diminuer le nombre d’élèves par classe, promouvoir les expériences innovantes, soutenir les familles en difficulté et assurer la mixité sociale.
-Revaloriser le métier d’enseignant est indispensable à l’exercice de l’autorité.

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons