Le blog du PS de Saint-Mandé

26 décembre 2009

L’assèchement programmé des collectivités locales… et des services publics de proximité

Filed under: Régionales 2010,Services publics — PS-Saint-mande @ 21:46

Un extrait de la dernière Lettre de Serge Lagauche, sénateur PS du Val-de-Marne (n° 23, décembre 2009, p. 4):

Au lieu de nous mobiliser sur une stratégie de sortie de crise, le gouvernement a choisi de porter le fer contre les collectivités locales, qui ont pourtant servi d’amortisseur social dans la tourmente économique de 2009. Celles-ci ont en même temps soutenu l’investissement public, alors que l’investissement privé était en panne et qu’il le demeure. Pour les remercier, le gouvernement supprime leur impôt économique. À terme, elles seront donc contraintes de réduire la voilure de leurs initiatives et/ou d’augmenter les impôts de ceux qui les paient déjà, à savoir les classes moyennes.
Il ne s’agit là que du premier acte d’une bien mauvaise pièce, dans l’attente des projets de réorganisation territoriale. L’État aura la main complète sur les finances locales. Le beau livre ouvert en 1981, avec les grandes lois décentralisatrices, sera ainsi refermé. Les élus locaux, accusés d’être dépensiers, sont les boucs émissaires du gouvernement et de son chef véritable, le président de la République, qui ont été pris à contre-pied par la crise financière eu égard à leurs orientations fiscales inconséquentes. Malgré la crise, ils n’ont renoncé à aucun de leurs choix initiaux : le relèvement du bouclier fiscal, les allègements de droits de succession, les dépenses fiscales improductives. Et la liste n’est pas close, si l’on en juge par l’abaissement du taux de la TVA pour la restauration, mesure onéreuse et, à ce jour, accordée sans réelles contreparties.
A contrario, le gouvernement et sa majorité se sont mis en chasse des plus faibles. Quelle preuve de grand courage, en effet, que de s’attaquer aux accidentés du travail ! Ce scandale résonnera longtemps dans la population. Il vient s’ajouter à la suppression l’année dernière de la demi-part des personnes seules ayant élevé un enfant. Il est ainsi plus facile de réduire sans cesse le nombre des fonctionnaires ou de s’attaquer aux crédits de la HALDE, la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité – crédits rétablis sur l’initiative des sénateurs socialistes -, que de s’attaquer aux rémunérations exorbitantes, ou de mettre en oeuvre une taxation assurantielle du système financier afin d’éviter, une fois la crise financière réglée, que n’éclate une nouvelle bulle nécessitant d’appeler les États et les contribuables à la rescousse ! Toute chose que nous avons proposée en vain !
Lorsque les modestes effets du plan de relance seront dissipés, la France se retrouvera sur le sable, avec des déficits considérables, un niveau de production durablement inférieur à celui qui était le sien avant la crise, un chômage massif, des recettes fiscales moindres, alors que les dépenses seront alourdies par la charge de la dette. Et vers qui se tournera le gouvernement pour payer la note ? Encore et toujours les ménages dits « moyens » ! Car la majorité et le gouvernement sont incapables de répartir de manière juste l’effort qu’ils vont inévitablement demander à la nation.

17 décembre 2009

Débat sur l’intercommunalité à Fontenay

Filed under: Institutions - Démocratie,PS Saint-Mandé,Saint-Mandé,Val-de-Marne — PS-Saint-mande @ 23:56

ps-2009-185ps-2009-1811La réunion-débat organisée ce mercredi au local de la section PS de Fontenay a permis d’aborder la question de l’intercommunalité et de la réforme des territoires, avec plusieurs invités extérieurs à la circonscription, dont Alda Pereira, maire de Noisy-le-Sec (nouvel intercommunalite Est Ensemble), Philippe Frank, secrétaire de section de Champigny, et Jean-Pierre Dusseaulx, secrétaire de section du Perreux. Parmi les nombreux militants locaux, Sandra Provini et Geneviève Touati ont notamment apporté leur éclairage sur l’hostilité latente de la municipalité saint-mandéenne à tout projet de rapprochement avec les communes voisines, en dépit des perspectives nombreuses, sur le plan social, culturel ou environnemental, qu’offre ce nouveau type de partenariat. Elles ont demandé, une fois de plus, que les citoyens soient pleinement associés au processus de rapprochement intercommunal et non pas mis devant le fait accompli.

16 décembre 2009

Lancement des Etats généraux du service public

Filed under: Services publics — PS-Saint-mande @ 19:49

Des Etats généraux du service public seront lancés lors d’une réunion organisée jeudi 17 décembre à partir de 18h30 à la Mutualité (Paris 5e). Ce grand rendez-vous, à l’initiative d’un comité national qui rassemble partis politiques, syndicats, associations et citoyens mobilisés partout en France, est ouvert à tous les militants.

14 décembre 2009

Saint-Mandé représentée sur la liste PS pour les élections régionales

Filed under: PS Saint-Mandé,Régionales 2010,Saint-Mandé — PS-Saint-mande @ 20:51

Les militants socialistes du Val-de-Marne ont massivement approuvé, jeudi 3 décembre, la liste départementale votée à l’unanimité lors du conseil fédéral du 24 novembre en vue des élections régionales de mars 2010. Cette liste, menée par Michèle Sabban et définitivement validée ce samedi 12 décembre, rassemble toutes les sensibilités du PS et répond en particulier aux critères mis en avant par Jean-Paul Huchon:
– la parité et la diversité sont respectées
– l’ouverture au PRG, au MRC et à la société civile
– le renouvellement à près de 70 % par rapport à la liste de 2004, à 50 % concernant les postes éligibles
– l’apparition de nouveaux cadres
– enfin, la représentativité des villes de droite (pour 1/3) et celle des villes de gauche non socialistes (pour 1/4)
Saint-Mandé se voit ainsi représentée par sa secrétaire de section, Sandra Provini, qui occupe la 9e position (sur 27) dans notre département. Cette présence donnera un relief particulier à la campagne locale dans les semaines à venir, et constitue en outre une véritable reconnaissance pour le travail collectif accompli depuis de longues années par la section et les élus PS dans notre commune.

11 décembre 2009

Séminaire de travail autour de Jean-Paul Huchon

Filed under: PS,Régionales 2010 — PS-Saint-mande @ 21:14

Dimanche 13 décembre dans la matinée, Jean-Paul Huchon rassemblera les candidats aux élections régionales pour un premier séminaire de travail, dans le cadre d’une journée portes ouvertes au local de campagne (95 rue Falguière, Paris 15e).
Une partie de cette journée est spécialement organisée pour les militants, afin de leur permettre de s’inscrire dans la campagne et de rencontrer l’équipe qui animera cette bataille. Présence à confirmer au 01 44 38 02 15 ou par mail à campagne@huchon2010.fr

Programme des ateliers de travail, de 14h30 à 16h :
1) Agora : « Mobilisation des quartiers populaires » (animation : Maxime des Gayets et Arthur Muller)
2) Salle n° 1 : « De Copenhague à l’éco-région » (animation : Magali Vergnet et Sarah Proust)
3) Netroom : « S’engager dans la webcampagne » (animation : Jean-Baptiste Roger)

9 décembre 2009

Grèves dans les transports : le gouvernement est responsable des perturbations

Filed under: Régionales 2010,Services publics — PS-Saint-mande @ 20:01

Les principaux syndicats de cheminots (CGT, CFDT, UNSA et Sud-Rail) ont déposé des préavis de grève reconductibles à partir de samedi pour les conducteurs et les contrôleurs SNCF. Dans le même temps, les chauffeurs routiers menacent de faire grève à partir de la mi-décembre avec un possible blocage du pays en pleine période des fêtes. Les syndicats de la RATP lancent, pour le jeudi 10 décembre, un appel à la grève également reconductible sur la principale ligne de RER. Ces mouvements sociaux sont la traduction concrète de l’échec du gouvernement en matière de pouvoir d’achat et de gestion des services publics.
Le Parti socialiste demande au gouvernement et au président de la République de prendre en compte les revendications légitimes des cheminots, des chauffeurs routiers, ainsi que des contrôleurs et conducteurs de la RATP.
Il souhaite que tout soit mis en œuvre pour que les usagers ne soient pas à nouveau les victimes de l’absence de dialogue dans les entreprises de transport et du manque de moyens pour les services publics.
Le Parti socialiste considère que le gouvernement et le président de la République devront être tenus responsables des perturbations du trafic et de la gêne pour les usagers de la SNCF. C’est leur action qui a fragilisé cette entreprise (restructurations, plans sociaux, recul du frêt) et réduit le service public du rail ces dernières années, provoquant la colère de ceux qui le font vivre quotidiennement.

Communiqué du secrétariat national, le 9 décembre 2009

7 décembre 2009

Les périls de la réforme des collectivités locales

Filed under: Institutions - Démocratie,Régionales 2010,Val-de-Marne — PS-Saint-mande @ 21:34

Entretien extrait de La lettre du maire d’Alfortville (décembre 2009)

Que pensez-vous de la réforme des territoires discutée actuellement par le gouvernement ?
Luc Carvounas (vice-président PS du conseil général, adjoint au maire d’Alfortville) : Cette réforme est une nouvelle fois une réforme précipitée ! Même des députés et des sénateurs de la majorité demandent au gouvernement de revoir sa copie. Et cela pose à mon sens les questions suivantes : où veut-on aller ? De quelle manière ? Surtout pour quoi faire ? Au moment où notre pays traverse une grave crise sociale, économique et financière, avec un chômage qui ne cesse de s’aggraver mois après mois, nos concitoyens ne comprendraient pas qu’on se paye le luxe d’une réforme territoriale bâclée qui n’aurait comme seule finalité la concentration de tous les pouvoirs par un seul clan rassemblé autour de Nicolas Sarkozy.

Que pensez-vous de la réforme des territoires discutée actuellement par le gouvernement ?
C’est vrai que le gouvernement place la barre très haute en voulant diviser par deux le nombre des élus locaux et réduire leur nombre de 6000 à 3000. On nous explique que cette proposition a pour objectif de réduire les dépenses de nos collectivités territoriales et de l’Etat. En diminuant le nombre d’élus, on réduirait les indemnités qu’on leur attribue. De qui se moque-t-on ? Ces indemnités représentent 0,08 % de nos budgets de fonctionnement ! Cette réforme pose réellement la question de nos libertés individuelles. Les conseillers généraux, et c’est encore plus vrai en province, sont des élus de grande proximité avec les citoyens. Vouloir en supprimer la moitié pour faire des économies de bout de chandelle sans admettre la réalité de ce que nous apportons sur le terrain, c’est encore une fois à mes yeux bafouer la démocratie locale !

Des conseillers territoriaux viendraient se substituer aux conseillers généraux et régionaux : quel est votre sentiment sur ce projet ?
Concrètement, il s’agit d’un coup d’arrêt à la décentralisation. En réduisant le périmètre d’action des conseils généraux, c’est notre capacité d’intervention et de travail en direction de la culture, de la recherche ou du développement économique qui sera remise en cause, ainsi que nos politiques d’appui en direction des communes et donc, notre action de solidarité ! Plus grave encore, seules les villes conserveraient cette «clause de compétence générale» et, encore une fois, ce serait aux communes et à elles seules qu’incomberaient toutes les charges. Avec cette réforme, nos finances locales sont en danger.

3 décembre 2009

Réunion-débat: la suppression du juge d’instruction annonce-t-elle la fin de l’indépendance de la justice ?

La commission de l’université des savoirs organise vendredi 11 décembre à 20h30 au siège de la fédération une réunion-débat en présence de Dominique Coujard, président de la cour d’Assises de Paris, autour de la question suivante: la suppression du juge d’instruction annonce-t-elle la fin de l’indépendance de la justice ?
La réforme de la justice est à l’ordre du jour. Le rapport Léger sur la réforme de la procédure pénale a été remis à Nicolas Sarkozy qui s’en est largement inspiré pour engager sa réforme de la justice. Au coeur de ce dispositif figure la suppression du juge d’instruction. Un certain nombre de dysfonctionnements sont apparus dans certains cas récents, et le procès Outreau a suscité de nombreuses critiques sur le fonctionnement de la justice en France et sur le rôle du juge d’instruction. Il a servi de prétexte à ce projet de réforme.
Suivant la directive de Nicolas Sarkozy, le rapport Léger préconise donc de remplacer le juge d’instruction par un juge de l’enquête et des libertés (JEL) censé contrôler les enquêtes du parquet. Cette mesure suscite de nombreuses oppositions tant dans le monde politique que juridique, et surtout chez les magistrats qui voient dans cette perspective un renforcement sans précédent des pouvoirs du parquet et une régression démocratique. La généralisation de la procédure du plaider/coupable devant la cour d’Assises est aussi considérée comme une dérive à l’américaine.
Venez nombreux en débattre avec Dominique Coujard, qui donnera une vue d’ensemble sur cette réforme et sur le rôle respectif des différents intervenants, dont la police et les avocats.

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons