Le blog du PS de Saint-Mandé

8 septembre 2009

Dossiers de rentrée dans le Val-de-Marne

Filed under: Logement - Ville,Régionales 2010,Val-de-Marne — PS-Saint-mande @ 12:03

Nous reproduisons ci-dessous un extrait de l’entretien accordé par Luc Carvounas, premier secrétaire de la fédération PS du Val-de-Marne, au journal Première Heure.

PH : S’agissant du Val-de-Marne, quels sont les dossiers qui vous paraissent les plus urgents à traiter ou à débattre lors de cette rentrée?
LC : Dans le Val-de-Marne, l’une de nos préoccupations prioritaires de cette rentrée est bien sûr le débat sur la réforme des territoires. D’ailleurs, la majorité du conseil général à laquelle j’appartiens a décidé de lancer une grande campagne de sensibilisation pour que notre département soit préservé de tous les dégâts de cette réforme ! Notre collectivité territoriale travaille au plus près des Val-de-Marnais, qu’il s’agisse du RSA, des collèges, du handicap, etc. et je crois indispensable d’expliquer à nos concitoyens que le département doit pouvoir poursuivre l’action qu’il mène à leurs côtés ! L’autre sujet d’actualité est la réforme fiscale : ce n’est pas tout d’annoncer la suppression de la taxe professionnelle, il faudra aussi que le gouvernement nous explique, au moment où les droits de mutation sont en baisse et à l’heure de la crise immobilière, comment nos collectivités locales vont parvenir à assumer l’aggravation du transfert des charges et du désengagement de l’Etat, pour maintenir le haut niveau de qualité de services que nos concitoyens sont en droit d’attendre! Enfin, sur la politique de la Ville, je serai prochainement reçu par la directrice de cabinet de la ministre Fadela Amara pour évoquer avec elle la carte de la géographie prioritaire. Ce qui se passe aujourd’hui est grave pour nos collectivités : nous avons tiré plusieurs fois la sonnette d’alarme, lorsque nous avons décidé d’une grève administrative voici quelques mois dans le Val-de-Marne, pour se mobiliser face à l’annonce d’une baisse de la dotation de solidarité urbaine (DSU) dépendant de cette géographie prioritaire. Ce mouvement de l’automne dernier, initié par les élus de gauche, et auquel des élus de droite se sont d’ailleurs associés, a permis de reporter la décision de l’Etat, qui va proroger jusqu’à la fin 2010 les actuels contrats urbains de cohésion sociale (CUCS). Il est évident que ce report de décision au lendemain des élections régionales a un caractère éminemment politique ! Au bout du compte, ce que le gouvernement nous prépare, c’est la suppression pure et simple de la DSU pour nos villes, avec de très graves répercussions sur le fonctionnement de nos associations qui travaillent au cœur de nos quartiers et de nos villes, et donc au plus près des besoins des plus fragiles !

PH : On évoque la possibilité que le gouvernement constitue une Société du Grand Paris dotée de pouvoirs étendus qui pourrait piloter les travaux du Grand Paris, notamment Métrophérique. Est-ce un danger de limiter les capacités de décisions des villes et des départements avec une législation hors norme dont certains de vos collègues, à gauche, dénoncent les dangers d’un retour aux ZUP?
LC : Cette «société dotée de pouvoirs étendus» n’est qu’une nouvelle démonstration de la revanche politique que Nicolas Sarkozy et son gouvernement veulent prendre sur la gauche qui, depuis les élections régionales de 2004 et les municipales et les cantonales de 2008, a su renforcer son implantation territoriale. Alors que la grande majorité des collectivités territoriales sont administrées par des exécutifs de gauche, conférer au Grand Paris du président Sarkozy une société ad hoc, qui aurait des prérogatives particulières, notamment l’urbanisme et l’aménagement, en faisant peu de cas des villes concernées, de leurs contraintes et de leurs plans locaux d’urbanisme, serait un non sens et un hold-up politique ! Ce sont aux maires, et aux maires seuls, qu’il revient de rendre compte à leurs administrés de l’aménagement de leur territoire, et non à je ne sais quelle «société» montée de toute pièce et dont le seul objectif sera de casser les politiques locales ! Mais sur ce sujet, je fais pleinement confiance à Jean Yves Le Bouillonnec, président de Paris Métropole, pour défendre au mieux nos intérêts.

***
NB: En raison d’un problème technique sur la plate-forme de blog parti-socialiste.fr, il est depuis quelques jours impossible de poster des commentaires sur un grand nombre de blogs hébergés sur cette plate-forme, dont le nôtre. Nous nous excusons auprès des lecteurs pour cet incident indépendant de notre volonté. Dès que possible nous rétablirons l’ouverture des commentaires.

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons