Le blog du PS de Saint-Mandé

5 mars 2008

Monsieur Fillon nous prend-il vraiment pour des naïfs ?

Il assure hier qu’il n’y aura pas de plan de rigueur après les municipales, franchement qui peut le croire !

Comme le dit François Hollande :

« Il va y avoir une avalanche de décisions en matière économique après les municipales », prédisant « un lendemain douloureux« . (…)

« Au lendemain de ces scrutins, le pouvoir va être à la manœuvre« , a estimé le premier secrétaire du Parti Socialiste sur France-Inter. « François Fillon a évoqué le mot ajustement, il va y avoir une avalanche, une accumulation de décisions« .

Il rappelle que « quand il y a des déficits, 40 milliards d’euros pour le budget de l’Etat, 13 milliards pour la Sécurité sociale et qu’il y a moins de croissance une inflation qui galope et un paquet fiscal qui n’a pas été financé de 15 milliards, il va y avoir un ajustement« .

« François Fillon a mis la France sur le bateau des déficits, de la faible croissance à un moment : il va y avoir une correction de tir et je ne voudrais pas que ce soit une correction en terme pouvoir d’achat pour les Français« , a-t-il ajouté.

Pour François Hollande : « s’il doit y avoir un ajustement, ce doit être ceux qui ont bénéficié du paquet fiscal, les revenus des capitaux, les bénéficiaires des plus grandes entreprises qui doivent être appelés à la contribution plutôt que ceux qui ont déjà beaucoup payé« .

Il faut réagir, comme le dit Ségolène Royal :

Ségolène Royal a jugé, mardi à Clichy-sous-bois, « évident que la droite prépare un plan de rigueur« , appelant les Français à « mettre un coup d’arrêt à une immoralité tous azimuts » par leur vote aux élections municipales et cantonales.

La présidente du Poitou-Charentes a demandé au chef du gouvernement d' »avoir la franchise de la clarté et de la vérité des mots, parce que cacher ce qui se passera demain, c’est le contraire de la morale publique« .

Ségolène Royal a dénoncé « une accumulation de scandales« . « Ce que les Français découvrent, c’est que finalement, les petits et les moyens paient toujours pour les gros« , ce qui « nourrit une colère sourde« , a-t-elle protesté.

« Il faut mettre un coup d’arrêt à cette immoralité tous azimuts, il faut donner un avertissement très fort » à l’exécutif dimanche prochain, a-t-elle affirmé.


Propos de Martial :

Il est évident que les élections municipales et cantonales sont un enjeu absolument important. Face aux incohérences et incompétences du gouvernement actuel, le quotidien des citoyens va se décider dans les communes, les départements et les régions. Comme le prouve aujourd’hui la gestion des régions aux mains de la gauche, c’est à la fois l’intelligence humaine, la modernité et la solidarité sociale qui imposent les grandes décisions de gouvernance. Donnons cette chance aux communes et aux départements d’avoir un pilotage compétent en associant la gestion économique, le développement durable à une solidarité sociale, en votant socialiste.

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons